Vendredis de la Teinturerie : Le masculin ne l’emporte plus sur le féminin : outils pour un français « égalitaire » 🗓 🗺
Partager

Vendredi 9 septembre 2016
Sujet : Le masculin ne l’emporte plus sur le féminin : outils pour un français « égalitaire »
Débat présenté par Alpheratz, qui a écrit en 2015  « Requiem », le premier roman français sans hiérarchie entre les genres.

Qu’est-ce que le français égalitaire ?
L’expression désigne une langue française dans laquelle le genre masculin ne représente plus les deux genres. Le débat permettra de découvrir les règles de grammaire, simples et peu nombreuses, qui permettent d’écrire et de parler un français sans hiérarchie entre les genres.

Pourquoi un français égalitaire ?
On pourrait continuer à dire « les droits de l’homme». Mais ce serait ignorer la linguistique. En gestation depuis l’antiquité, mais véritablement née au XXe siècle, l’étude scientifique du langage prouve que parler n’est pas neutre, et contribue à définir le monde humain dans toutes ses applications, qu’elles soient psychologiques, sexuelles, sociales ou bien sûr, politiques. Elle dénonce l’entreprise des lettrés du XVIIe siècle qui ont pris la langue française en otage pour imposer le genre masculin dans la grammaire et le lexique, sur cette seule et unique base : « dans la nature, le mâle l’emporte sur la femelle ».

Et au XXIe siècle ?
C’est la rentrée. Par millions, les enfants francophones vont apprendre que, en dépit de ce que l’on sait maintenant sur l’interdépendance de la langue et de la pensée : « le masculin l’emporte sur le féminin ». Alors, les sociologues, grammairiennes, historiennes, journalistes et écrivaines font des propositions. Et les résultats démontrent que changer la langue, en utilisant ses ressources, dans la connaissance de son histoire, et sans détruire son édifice, est possible.

Alpheratz, notre conférencière a créé le pronom personnel de genre neutre « al » qui permet de remplacer l’emploi générique du genre masculin et prépare une « Grammaire du français égalitaire» dans le cadre d’un master de recherches à la Sorbonne.

 

Les vendredis de la Teinturerie
Entre 19 heures 30 et 21 heures 30 à la Teinturerie, 24 rue de la Chine, Paris 20e (métro Gambetta)
avec accueil dès 19 heures et pour la convivialité, des choses salées ou sucrées à grignoter et des boissons diverses, jus de fruits ou vins.

 

Alpheratz-requiem

Agenda Agenda des groupes locaux
La Teinturerie, 24 rue de la Chine, Paris 20e Carte