La Ville s’engage contre la pêche en eaux profondes
Partager

Suite à un vœu présenté par les écologistes, le Conseil de Paris s’est engagé à ne pas acheter de poissons pêchés en eaux profondes pour sa restauration collective. La Ville prend ainsi ses distances avec le « chalutage profond » qui porte gravement atteinte à la biodiversité des fonds marins, notamment pour la pêche de lingue bleu, de sabre noir et de grenadier.

« Le lestage de filet géant en eaux profondes fait des ravages car il capture toutes les espèces sans distinction » a rappelé René Dutrey, adjoint (EELV) au Maire de Paris en charge de l’Environnement. Cela participe d’une logique productiviste dont les pêcheurs sont à terme les premières victimes, comme l’ont récemment souligné au Parlement Européen les députés écologistes.

Avec ce vœu, la Ville amplifie aussi les initiatives prises dans le 2e arrondissement de Paris, où la caisse des écoles s’est déjà engagée dans une démarche de pêche responsable certifiée par le label Marine Stewardship Concil (MSC).

Communiqué de presse du groupe EELVA du 17 décembre 2013 

Photo licence creative commons : Chalutage par John Wallace NOAA/NMFS/NWFSC/FRAMD