De la verdure, pas du béton! Les écologistes toujours mobilisé.e.s pour sauver le TEP Ménilmontant
Partager

Toujours plus de béton pour toujours moins de vert, les élu.e.s écologistes se mobilisent une fois de plus contre la destruction d’espaces de pleine terre et appellent au rassemblement le 25 novembre pour sauver le TEP Menilmontant.

 

Paris est une des villes les plus denses du monde et elle manque cruellement d’espaces verts. C’est un constat d’autant plus inquiétant qu’on connaît bien les innombrables bienfaits de la présence de nature sur un territoire. Les bénéfices sont sanitaires car plusieurs études montrent qu’ils augmentent le bien-être et ont des effets positifs sur la santé mentale, évidemment ils sont aussi environnementaux car ils participent à lutter contre les îlots de chaleurs.

 

Or, le dérèglement climatique à venir réclame de la part de celles et ceux qui façonnent la Ville un engagement sans faille contre la surdensification de Paris. Dans ce contexte, nous refusons de faire des espaces de respiration, comme l’est le TEP Ménilmontant, une variable d’ajustement. La maire de Paris ne peut pas à la fois tenir un discours très écologiste et dans les faits supprimer l’espace vert qu’est le TEP Ménilmontant : il faut accorder les paroles et les actes !

 

Le 25 novembre à 15h, nous serons rassemblé.e.s devant le TEP de Menilmontant pour marquer, une fois de plus, notre opposition à ce projet. Un rassemblement ouvert à celles et ceux qui souhaitent nous rejoindre dans ce combat que nous menons depuis plus de 5 ans maintenant pour la préservation des espaces verts à Paris, et que nous continuerons aussi à mener lors du prochain conseil de Paris.

 


Photo : Les élu.e.s écologistes de Paris rassemblé.e.s devant le TEP Ménilmontant le 6 octobre