Autolib’ : un échec qui doit servir de leçon !
Partager

Pendant le débat au Conseil de Paris sur Autolib’ et les questions de mobilités, Jérôme Gleizes a rappelé que les écologistes n’avaient pas soutenu le service Autolib’ lancé en 2011 par la ville de Paris.

Nous refusions que la Ville subventionne une entreprise privée : Bolloré. Aujourd’hui, cette alliance est coûteuse et va se terminer devant les tribunaux !”. Finalement les Parisien.ne.s auront payé très cher le prix de l’innovation.

 

David Belliard a rappelé les positions des écologistes : “ne cédons pas aux sirènes du tout technologique, nous voulons investir dans des solutions peu coûteuses, respectant l’environnement et dont on est sûr.e.s qu’elles fonctionnent sur la durée tout en répondant aux besoins des Parisienn.e.s”: la marche, le vélo, l’auto-partage des véhicules existants, etc.

 

David Belliard, président du groupe écologiste de Paris

Jérôme Gleizes, conseiller de Paris, élu du 20ème arrondissement

Photo : par Mariordo (Mario Roberto Durán Ortiz), licence Creative Commons